Publié le

La Lean Startup, Une nouvelle méthode de création d’entreprise ?

Les fondateurs de Lean startup utilisent un processus scientifique de validation de leur produit. Ils émettent des hypothèses, et réalisent des tests pour les vérifier et ça marche !

Caractéristiques de la startup Lean

Ces dernières années, l’écosystème des startups n’a cessé de grandir. Les fondateurs de ces « Small business » s’appuient sur des méthodes de forte croissance pour lancer une innovation et accéder au marché.

La méthode de Lean startup suit le principe du « Lean manufacturing » qui vise à améliorer au maximum la productivité, la qualité, et la fiabilité.

Elle combat les incertitudes que peuvent rencontrer les créateurs d’entreprise. Elle consiste à tester un maximum d’hypothèse avant de lancer un produit pour maximiser ses chances de succès.

En concentrant leurs efforts sur ces tests, les entrepreneurs des startups Lean réduisent le risque de passer à côté des exigences des consommateurs. Certaines entreprises donnent toute leur énergie dans l’élaboration de leur produit sans étudier leur cible, une méthode risquée car l’incertitude de la demande est élevée.

De même, préparer un business plan par intuition est risqué, il ne coïncidera pas nécessairement avec les attentes des cibles réelles. Une startup doit veiller à toujours être en adéquation avec la demande de ses clients pour assurer leurs ventes.

 

La méthodologie Lean incite à passer par des tests d’hypothèses avant de lancer son Business plan, elle permet aux startups de garder de la souplesse dans leur structure et d’ajuster leur modèle rapidement.

Les étapes de développement

La Lean startup suit plusieurs étapes dans son développement. La première, effacer les incertitudes face à la demande. Pour ce faire, elle émet plusieurs hypothèses falsifiables, sous forme de « minimum viable products » (MPV).

Le MPV est une version bêta du produit ou service, réalisé avec un minimum de ressources pour tester la réceptivité des consommateurs. Plus encore, cette version permet d’élargir sa cible et ainsi adapter son business plan. Plusieurs tests sont efficaces pour pouvoir valider ou réfuter des hypothèses :

 

  • Un « smoke test » consiste à mettre en ligne une landing page où les personnes intéressées peuvent s’enregistrer. Il permet de confirmer aux entrepreneurs que leur produit/service est demandé.
  • A/B testing, utile pour mesurer l’impact du changement d’un élément du produit sur la clientèle.
  • Rent the Runway, c’est la production d’une série de plusieurs MVP afin de valider le Business model, ce test est à répéter jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’incertitudes face à la demande.

Il existe de nombreux tests comme ceux-ci, ils sont des outils indispensables pour avoir des retours de clients sur les qualités et défauts du produit/service.

Les résultats de ces tests sont décisifs sur l’avenir d’un projet. Si toutes les hypothèses ont été validées, l’entreprise se trouve dans une situation de « product market fit ». Elle peut préparer son business plan et se lancer sur le marché.

Dans le cas où les hypothèses sont rejetées, l’équipe décide si le projet peut continuer en effectuant des modifications et renouveler des tests ou s’il est plus raisonnable d’abandonner.

Pour un entreprise durable

La méthodologie Lean est à suivre tout au long de l’activité de l’entreprise, de sa création à son optimisation. Le but est d’obtenir une entreprise durable. Eric Ries, fondateur de la Lean méthode, met en garde sur les conséquences de la nature humaine dans l’analyse du modèle économique de sa startup. Un entrepreneur doit croire en son projet mais il ne doit pas manquer de réalisme, si les consommateurs ne sont pas intéressés il doit savoir s’arrêter à temps et remettre son projet en question.

Pour résoudre ce problème, le modèle de Lean startup limite le manque d’objectivité que peut avoir l’humain par nature en se basant sur des données réelles. En suivant cette méthodologie, le créateur peut s’appuyer sur des chiffres et des résultats concrets et donc prendre les bonnes décisions.

 

Une des forces de la Lean startup est son agilitée, elle ne lance pas ses produits directement sur le marché et peut effectuer des changements rapides. C’est la stratégie de « pivot », sa structure encore souple lui permet de modifier son business model et de renouveler des hypothèses jusqu’à leur validation.

La méthodologie Lean, pas uniquement pour les startups 

La méthode Lean est enseignée dans des business-schools et universités, preuve de sa réussite.

 

En 1999, Zappos innove en créant une boutique de chaussures en ligne. Le montant de l’investissement : 0$. Le fondateur a passé un accord avec un magasin de chaussure local pour prendre en photo ces modèles et les publier en ligne. Si un client commandait une paire de chaussure, l’entrepreneur allait l’acheter et l’envoyait par la poste. Grâce à ce partenariat il a pu identifier sa cible client et observer quels modèles plaisait aux consommateurs. En 2009 l’entreprise valait 1,2 milliard de $ lors de sa vente à Amazon.

 

Les grandes entreprises commencent aussi à inclure cette approche dans leur développement. En 2010, le directeur général de la division de Energy Storage GE choisit d’utiliser un modèle de Lean startup pour commercialiser un nouveau mode de batterie. Le directeur va directement à la rencontre des clients potentiels pour écouter les problèmes qu’ils rencontrent avec les batteries actuelles. Grâce à ses recherches il a pu identifier un nouveau segment cible : les fournisseurs. Après validation du projet, GE a investi 100 millions de dollars dans la création de ces nouvelles batteries.

Le fondateur de Dropbox, le logiciel de partage de fichier en ligne à utiliser la méthodologie Lean pour l’agilité qu’elle donne à l’entreprise. Il a créé un prototype vidéo mettant en scène les mise à jour qu’il voulait mettre en place. Ce test lui a permis d’obtenir l’avis direct des clients et de développer son produit en allant à l’essentiel. Le nombre d’utilisateurs a été multiplié par 40 en un peu plus d’un an.

 

Le modèle Lean pourrait bénéficier à d’autres organisations qui veulent changer rapidement et innover. À terme, l’approche Lean startup entraînerait des grandes transformations sur notre économie actuelle.

Pour en savoir plus :

 

Thomas Eisenmann, Eric Ries, Sarah Dilard, « Hypothesis-driven entrepreneurship : The Lean Startup », 10/07/2013

 

Steve Blank « Why the Lean Start-Up Changes Everything » 05/2013