Publié le

L’art du pitch : comment convaincre en quelques minutes ?

Savoir manier l’art du pitch, c’est garantir une étape vers la réussite. Vous devez faire une présentation et convaincre votre auditoire ? Découvrez quelques conseils pour un pitch efficace.

Présentation du projet

Les quinze premières secondes de parole sont cruciales, poser une question ouverte qui interpelle la salle : « Saviez-vous … ? », « Avez-vous déjà entendu parlé de… ? », « Pensez-vous que… ? ». Présentez-vous, puis votre projet. Pour embarquer l’auditoire dans votre idée, expliquer vos motivations, comment vous avez eu cette idée, démontrer que vous êtes le seul à pouvoir répondre à ce besoin.

Garder en tête le but de convaincre l’audience, cela vous permettra d’identifier les éléments importants à mettre dans votre présentation. Réfléchissez à un seul message que l’auditoire doit retenir. Soyez clair et précis dans l’explication de votre projet. Vos auditeurs entendent surement plusieurs pitch par jour, ils doivent se souvenir du votre, vous devez réussir à les marquer.

 

Retenir l’attention du public

Au risque de surprendre, la capacité d’animation représente 70% de l’impression laissée au public. Vos expressions verbales et corporels doivent être adapté à votre pitch.

L’entrainement est la meilleure façon de contrôler sa communication non verbale c’est-à-dire : les tics de langage, les hochements de tête, les balancements…

Notre langage corporel en dit beaucoup sur nous ! Une posture vers l’avant témoigne une attitude d’ouverture aux autres et de partage. Le regard est un élément capital, il soutient l’attention de l’auditeur et permet d’observer ses réactions. Déplacez-vous dans la salle, une personne immobile est moins agréable à écouter.

 

Répéter son pitch au préalable sert à gagner en aisance, plus vous serez à l’aise lors de votre présentation, plus vous augmentez vos chances de séduire l’audience.

S’il y a des questions après votre pitch, c’est un bon signe. Vous avez réussi à susciter l’intérêt de l’auditoire. Pour terminer en beauté, entrainez-vous à répondre et à improviser. Ne vous laissez surtout pas déstabiliser par une question !

 

Aidez-vous d’un support visuel

Un bon support visuel vous aide à garder l’attention sur vous, il doit être adapté à votre public et proposer un contenu percutant.

Le design des slides doit être réfléchis à l’avance. De multiples outils sont disponibles pour personnaliser votre exposé. Les icones, un symbole visuel destiné à guider le regard de l’auditeur. Pour éviter de surcharger vos slides de texte, vous pouvez réaliser des graphiques, pictogrammes et infographies. Comme les chiffres, ils permettent d’illustrer vos présentations et expliquer des concepts clés.

Comme votre discours, vos slides seront différentes si vous vous adressez à des investisseurs ou à des clients potentiels.

 

Les experts du Pitch

Les chefs d’entreprise pitch pour présenter leur nouveau produit, il est intéressant d’analyser comment ils parviennent à persuader le public de la nécessité d’acheter leur produit.

 

  • En 2010, lancement de l’IPad par Steve Jobs, sa présentation commence par une question au public. « Existe-t-il une troisième catégorie d’appareils entre le smartphone et un ordinateur ?  Maintenant oui, l’IPad. »Jobs arrive à attirer la curiosité dès le début de son pitch. Il met en avant la nouveauté de l’appareil.

 

  • Le média américain Ted fait appel à des experts dans tous les domaines pour exposer leurs idées. Eux aussi, ont pour but de convaincre le public. Chris Anderson, un écrivain et entrepreneur anglo-américain a fait une vidéo au sujet de ces Ted talks. Il explique : « tous les experts de Ted ont un point commun, il transfère tous une chose au public : une idée.

 

Pour s’assurer que l’audience est réceptive, ils expliquent leur pensée avec des concepts connus. Puis ils démontrent pourquoi le public doit croire à cette idée. »

 

Maitriser l’art du pitch, c’est franchir une étape vers la réussite. Un projet peut être intéressant et innovant, si vous ne le présentez pas bien, vous diminuez vos chances d’atteindre vos objectifs.

Pour en savoir plus :